récit

Eva Gerson's mouthfuls

Spring/Summer Collection

Eva Gerson's mouthfuls are a brand of poetic gastronomic tales. For her first spring/summer collection, she will release a seasonal postcard each month. The first four cards assembled will reveal an impossible and absolute fifth recipe.

 

Eva Gerson (France) composes fantasized-poetic narratives that unfold in space through sound and visual installations. In 2016, she published her first book with LVM, La Dorsale Dorée et Pied de camel or IFE. Words change shapes in the exhibition space, they come to adorn, compose, fade into the sculptures. In Virus pour vierge, the A4 stamp and its inkwell case contaminate the blank pages. Following her residency at KuBa in Saarbrücken, Germany and the views of the one preparing in Sapporo, Japan, she plunges a room completely into the dark. UV light is triggered at the entrance of visitors unveiling words, fluorescent paint, scattered on the wall. They are taken from the poetic detective novel, which will continue during the residency in Japan. Words are clues to be linked to discover what is going on.  

Words, stories invade everything.

 

 

Mouthful n°1 - Love Shot

 

J’ai le coeur en lard

“Colonnata” mon amour

La poudre de féta crépite

entre mes doigts tendus

 

Surtout ne pas flamber

Surtout ne pas dresser

 

L’asperge est étendue sur le drap

La tête fourrée dans un pli

T’as le droit qu’à une chance

Je vais te dévorer

Tout n’est qu’une histoire de cuisson

 

One shot

Cru à coeur -Paf!- dans le creux (calibre 22)

juste posés sur la saillie musculaire

“Iskatcha-Huitsch”, la crème s’envole

 

Je serre les dents

ça résonne

le Goût

 

 

Monthful inspired by one of chef Félix Long creation.

 

Mouthful n°2 - Des soupçons sphérifiés

 

Et ma betterave bat,

Un mix(e) rubis terreyx, dys aqueux.

Introduite par la lame en cercle ferme.

L'eau part en fou rire

 

Faut pas avoir peur de la couleur,

Une fois posée elle bouge plus.

 

Disposer en tas les queues, par taille.

Au loin polir le gingembre

Lécher le presse A

Sans une hésitation.

 

Je décalotte quatre fois

Au balsamique blanc

 

La cerise est nue sans noyau

Mes lèvres croquent une petite mort

Une onctuosité s'affirme

autour d'un cristal parfait

 

Un final lisse-rouge-atomique

à gober sur des globules de chèvre frais

 

 

 

Mouthful n°3 - Mirabelle sans toi

 

D'une petite trahison

J'ai glissé dans une gelée melon-boule

D'or mon coeur

J'ai les sentiments verts-pâles, odorants

Mon cuisinier a le mensonge sirupeux et la serveuse facile

 

Le champagne bout

Le champagne bouhou

 

Temps-mort-dans-un-tunnel-chauffé

Osmose-phénomène

Vitesse de fabrication pé-né-tra-tion

Temps-mort-dans-un-tunnel-chauffé

Osmose-phénomène

Vitesse de fabrication pé-né-tra-tion

 

J'ai mis ma polenta de côté, espumé, beaufort ajouté.

Je ferais bien tout sauter

Mais j'en veux

Une dernière bouchée

 

Entre deux zestes tes doigts, Melliflu

Bouffeur-gobeur de mirabelle, Melliflu

Melliflu, Melliflu, Melliflu, Melliflu, Melliflu, Melliflu

Sur ton zeste ma papille s'excite

 

Tu tentes de me retenir

Avec un morse aux couteaux ; "Mais reviens !"

Maïs revient

 

Dans un bain de beurre demi-sel-noisette je vais te quitter

Salop flambé

 

Monthful inspired by one of chef Félix Long creation.

 

 

 

 

 

 

 

Eva Gerson (France) is a recipient of the Writing committee of the Cité internationale des arts.

 

Pratical Information

Warning: erotic texts likely to offend the young public.

See Also