composition

Youmna Saba

Musicienne et auteur-compositeur, Youmna Saba a démarré sa carrière musicale en 2006, et a sorti quatre albums jusqu’à ce jour (Min Aafesh el Beit en 2008, Hal Bint Aabalha Tghanni en 2011, Njoum en 2014 et Arb’een(40) en 2017)

 

Ses travaux traitent des relations entre l’écriture des chansons et la narrativité, employant des éléments de la musique arabe, mêlés à des traitements électroniques. Elle prépare en ce moment un nouveau projet Taïma’ (soutenu par l’association Mophradat), une recherche entamée début 2019, qui traite des relations entre la musique électronique et l’art de la qasida (interprétation vocale musicale improvisée d’un texte en arabe classique).

 

Youmna Saba a collaboré avec plusieurs musiciens, notamment Mike Cooper, Jean-Marc Montera, Kyungso Park et Nadine Shah, et a participé à plusieurs résidences d’artistes telles que Hwaeom Spiritual Music Residency (Coré du Sud, 2017), Sound Development City (Espagne, Maroc, 2016), Gyeonggi Creation Center (Coré du Sud, 2013) et OneBeat (Etats Unis, 2012). Elle fait également partie de deux projets de créations Sodassi (Paris, 2018 et 2019) et Menura (Liban/Suisse, 2018 et 2019).

 

 

Youmna Saba est titulaire d’un DEA en musicologie (2014), de l’université Antonine, à Baabda, Liban. Son mémoire expose le parallélisme entre l’art visuel et la musique dans le cadre des arts traditionnels arabes.