photographie

Wiame Haddad

liens (1)

ARTS VISUELS
PHOTOGRAPHIE

 

L’artiste Wiame Haddad (née en 1987) concentre son travail, ses réflexions et sa pratique photographique autour de la question du corps entre Occident et Monde arabe. Pour cela elle se nourrit de tout ce qui met en évidence la manière dont le corps exprime une situation d’enfermement, de conflit intérieur, ou de conflit provoqué par un contexte historique ou social, se focalisant ainsi sur le corps comme signifiant du politique.

 

Esthétiquement, socialement et politiquement, la démarche photographique de Wiame Haddad découle de l’intérêt qu’elle porte aux corps et leurs environnements. Les personnes qu’elle photographie sont très souvent des individus qui lui sont familiers, que ce soit des inconnus ou pas. S’opère alors un équilibre fragile qui semble faire basculer l’image vers quelque chose de poétique et qui flirte sans cesse avec le politique.

Dans un silence souvent pesant, les prises de vues sont ambiguës. Elle ne cherche ni à diriger ses modèles ni à les rassurer, ce qui l’intéresse c’est la manière dont les corps prennent naturellement place dans l’image et ceci même au travers d’une gêne qui parfois se révèle présente.

La lumière naturelle qui souvent vient effleurer les visages renforce ce sentiment d’intrusion. Les lieux choisis sont minimalistes ce qui permet une plus grande concentration sur le sujet. Les images de Wiame Haddad se révèlent peu à peu dans un espace en suspens, le temps s’arrête et les modèles sont parfois attirés vers un élément inconnu, suggéré par le hors champs, et parfois ils nous fixent droitement sans détour, comme pour nous défier. Elle essaie dans son travail photographique d’affirmer des réalités qui lui semblent justifiées par un contexte social ou politique actuel.

 

-------------------------------------------------------------

 

Artist Wiame Haddad (born in 1987) focuses in her work on reflections and photographic practice on the question of the body between the Occident and the Arab world. For this reason it feeds on everything that highlights the way the body expresses a situation of confinement, inner conflict, or conflict caused by a historical or social context, thus focusing on the body as a signifier of politics.

 

Aesthetically, socially and politically, Wiame Haddad's photographic approach stems from her interest in bodies and their environment. The people she photographs are very often individuals who are familiar to her, whether they are strangers or not. There is a fragile balance that seems to shift the image towards something poetic and constantly flirts with politics.

In an often heavy silence, the shots are ambiguous. She does not seek to direct her models nor to reassure them, what interests her is the way the bodies naturally take their place in the image and this even through a discomfort that sometimes appears to be present.

The natural light that often touches the faces reinforces this sense of intrusion. The chosen locations are minimalist, which allows for greater focus on the subject. Wiame Haddad's images reveal themselves little by little in an open space, time stops and models are sometimes drawn to an unknown element, suggested by the out of scope, and sometimes they stare straight at us straight away, as if to challenge us. In her photographic work, she tries to assert realities that seem justified by a current social or political context.