en ligne

The act of touch

par Shatha Al-Deghady

Du 8 avril, 12h au 9 avril, 12h

En ligne | Online
liens (2) partenaires
Dans cette période de confinement et d'improvisation du quotidien à échelle mondiale, les artistes s'adaptent et agissent en fonction de leur expérience d'un monde qui a pris fin tel que nous le connaissons tous. 
The act of touch est une œuvre d'art temporelle qui explore la possibilité de redéfinir les pratiques artistiques après le confinement du monde dû à la pandémie de COVID-19.
 
 
Pour ce projet, l'artiste Shatha Al-Deghady a invité des artistes résidents à la Cité internationale des arts à enregistrer une vidéo d'une heure sur leur vie pendant le confinement ; comme un aperçu de la vie, sur une journée (le 31 mars 2020), d'un confiné dans un centre de résidences.
 
 
Le 8 avril 2020 à partir de midi et pendant 24h, chacun a été invité à participer et visionner les vidéos disponibles, de manière aléatoire, se créant ainsi un film sur-mesure.
 
 
Dans ce projet, Shatha Al-Deghady questionne la consommation de contenus sur Internet dans une période telle que celle du confinement et notamment ce qui pourra rester dans la psyché de tout.e.s à travers le monde a posteriori. 
The act of touch documente des actes et interroge sur l'avenir de nos comportements et de nos pratiques.
 
 
 
Avec la participation de :

Alexander Cigana (Australie)

Aurélie Poinat (France)

Asereh Akasheh (Iran)

Badiaa Bouhrizi (Tunisie)

Gin Bahc (Allemagne)

Kai Simon (Autriche)

Lukas Zerbst (Pologne)

Martina Morger (Suisse)

Paolo Puddu (Italie)

Rita Hajj (Liban)

Raymond Gemayel (Liban)

Youmna Saba (Liban)

 
 
 
 
Shatha Al-Deghady (Egypte) est en résidence à la Cité internationale des arts par le biais du programme de l'Institut français.

 

Avec le soutien de la Fondation Antoine de Galbert.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Remerciements de l'artiste

Mon ordinateur portable, Angelique Veillé, Mirit Mikhail, Amira Hanafi, Julie Ramage, Atwork, Moleskin Foundation.
En ligne : De Paris, Elena Korzhenevich. De Milan, Tania Gianesin, De Nairobi, Neema Githere. De Johannesburg, Neville Starling. De Toscane, Teresa Soldini. De Bologne, Victor Abbey-Hart. De Londres, Mistura Allison. De Rome, Liryc de la Cruz. De Milan, Eugenia De Frances