installation arts plastiques vidéo dessin performance

Samira Ahmadi Ghotbi

partenaires

Née en 1985 à Mashhad en Iran, Samira Ahmadi Ghotbi a commencé ses études à la faculté d'Art et d'Architecture de Téhéran. Après avoir obtenu son DNSEP à l'école supérieure d'art de Clermont Métropole en 2015, elle a intégré la Coopérative de recherche de l’ESACM en tant qu’étudiante-chercheuse pendant trois ans.

 

Par le biais d'une pratique multidisciplinaire, dessin, installation, vidéo et performance, Samira Ahmadi Ghotbi traite des documents historiques pour les réinterpréter dans le contexte politique et social d'aujourd'hui. Elle s'approprie des histoires familiales ou culturelles, pour révéler une image qui oscille entre le passé et le présent, qui résiste à l’effacement bien que menacée par l’oubli.

La figure des animaux est présente dans son travail pour parler du corps chassé, exploité et dominé. Elle évoque le sujet de la chasse dans plusieurs de ses travaux récents de manière poignante, et comme un symbole de l’instrument de pouvoir et de domination.

 

 

Samira Ahmadi Ghotbi est lauréate de la commission Arts Visuels de la Cité internationale des arts en 2018 et 2019. Elle a présenté son travail aux Salon de Montrouge, les Laboratoires d’Aubervilliers, In extenso hors les murs à Tars Gallery à Bangkok, le GAC d’Annonay, et récemment en duo avec l’artiste Marjolaine Turpin au centre d’art le Parc Saint Léger.

lire aussi