rencontre

Riason Naidoo en conversation avec James Barnor et Clémentine de la Féronnière

Mardi 25 juin 2019, à 19h30

Studio 5 - Cité internationale des arts

Né le 6 juin 1929, le photographe James Barnor a fêté ce mois-ci son 90e anniversaire. Qu'il s'agisse de développer et d'imprimer des photos dans une chambre noire improvisée à l'adolescence, d'établir son studio Ever Young ou de travailler pourThe Daily Graphic à Accra dans les années 1950, les photos du Ghanéen reflètent également le développement précoce de la photographie en studio et du photojournalisme au Ghana.

James Barnor a enregistré des événements historiques importants pour le magazine Drum à Accra tels que la montée au pouvoir de Kwame Nkrumah, l'indépendance du Ghana en 1957, la politique, le sport et des événements spéciaux à Londres comme le combat de Muhammad Ali contre Brian London à Earl's Court en 1966 et de nombreux portraits exceptionnels de modèles noirs en devenir utilisés sur les couvertures du magazine. 

 

Autograph ABP à Londres a organisé une exposition très importante sur le travail du photographe en 2010 intitulée James Barnor: Ever Young, qui a fait des tournées internationales et qui a culminé dans un livre publié aux éditions Clémentine de la Féronnière en 2015. 

 

Depuis trois ans, James Barnor travaille avec la galerie Clémentine de la Féronnière à Paris pour organiser ses archives et ses négatifs : numérisation, catalogage et sous-titrage. L'enregistrement d'histoires, d'histoire, pour les générations futures est l'objectif principal du photographe.

La Cité internationale des arts a été un partenaire solide dans ce processus, accueillant James Barnor en résidence à quatre reprises en 2017, 2018 et 2019. 

 

En discussion avec James Barnor : Riason Naidoo (Afrique du Sud), lauréat de la commission Ecritures de la Cité internationale des arts.

informations pratiques

Entrée libre, dans la limites des places disponibles

lire aussi