Une proposition de Lasseindra Ninja

De Serena Williams à Naomi Musenga, discriminations dans le milieu médical ?

Jeudi 27 janvier 2022, à 19h

Auditorium - Cité internationale des arts
liens ( 1 ) partenaires

                    

On se souvient en France de l'affaire Naomi Musenga, jeune femme âgée de 22 ans décédée après avoir été moquée par l'opératrice du SAMU auprès de laquelle elle s'était plainte de douleur au ventre. Ou encore, aux Etats-Unis, de la célèbre championne de tennis Serena Williams qui a bien failli décéder après un accouchement difficile, dont les demandes d'examens ont été ignorées par l'équipe qui s'occupait d'elle, à l'exception d'un médecin. Des sites internet et des listes de professionnel.les ont été créées en réponse à des témoignages de patient.es suite à des violences ou à des sentiments d'incompréhension et de jugement. Comment expliquer ces inégalités de traitement ? Quelles solutions pour y pallier ?

Lors de cet échange, la question des discriminations de communautés minorisées dans le milieu de la santé sera centrale. Pour en discuter, Camille Cabral, médecin dermatologue fondatrice et présidente de l'association PASTT (Prévention Action Santé Travail pour les Transgenders), Sandra Corvo, ancienne aide-soignante et Catherine Le Grand-Sébille, socio-anthropologue de la santé en faculté maître de conférence et vice-présidente du groupe de réflexion "Questionner autrement le soin" seront présentes.

 

Cette discussion est proposée et co-modérée par Lasseindra Ninja, pionnière de la scène ballroom en France, et par Adiaratou Diarrassouba, journaliste et cofondatrice de la plateforme média L'Afro, partenaire de l’événement.

 

Lasseindra Ninja (France) est lauréate du programme "Fondation Daniel et Nina Carasso & Cité internationale des arts".

 

 

Note de l’artiste : Merci de porter un haut blanc ou bleu ciel pour l'occasion.

informations pratiques

Entrée libre, dans la limite des places disponibles
 

Conformément aux consignes gouvernementales, l’accès à l'événement nécessite la présentation d’un pass sanitaire pour toutes les personnes de 18 ans et plus. Le port du masque est obligatoire à partir de 11 ans.

À votre arrivée, nous vous remercions de bien vouloir présenter votre QR code au format papier ou numérique à partir de l'application TousAntiCovid.

 

Le pass sanitaire européen s’obtient avec une preuve :

• de vaccination (schéma vaccinal complet)
• d'un test négatif RT-PCR ou antigénique de moins de 72 heures
• d'un test positif RT-PCR, d'au moins 11 jours et de moins de 6 mois, attestant du rétablissement du Covid 

 

Voir toutes les informations sur le pass sanitaire sur le site du gouvernement : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/pass-sanitaire
Si vous venez d’un pays en dehors de l’Union Européenne et ne disposez pas d’un pass sanitaire européen, vous pouvez présenter un résultat de test négatif RT-PCR ou antigénique de moins de 72 heures.

lire aussi