arts visuels

Raymond Gemayel

Raymond Gemayel jouit de le tremper (son corps) dans des eaux chlorées et des mers toxiques. S'il doit décrire sa pratique avec un dessin, et décrire ce dessin, il décrirait un triangle, avec des angles de langage, corps et territoire. Dans ce triangle, l’eau flotte. 

 

Pendant sa résidence à la Cité internationale des arts (d'abord en tant que lauréat des commissions Arts Visuels, puis du programme CAPSULE), Raymond Gemayel tracera et retracera ce triangle.