danse performance

Nicolas Faubert

Nicolas Faubert naît en 1991 à Libreville au Gabon, avec un handicap visuel à plus de 80 %. Malgré ces difficultés il suit ses premières années de scolarité normalement et ses proches l’initient à la danse et la musique.

 

Nicolas Faubert, de son nom de scène Kryzastyle, se lance ainsi en 2009 corps et âme dans la danse. Il passe de plus en plus de temps entre la Normandie et Paris, où il est initié au New Jack Swingue et au New School. Il explore le popping, s’ouvre au hip-hop, à la house, au locking. Dans les salles de break, il détonne en dansant debout ; ses yeux étant encore trop fragiles pour tenir les positions renversées au sol.

Entre 2012 et 2014, il est repéré pendant les auditions de la comédie musicale Robin des Bois ce qui lui permet d'avoir une place à l'Académie Internationale de la Danse à Paris : il s’y forme pendant deux ans à la danse, au chant et à la comédie. Puis, il intègre ensuite le Lax Studio et l’association 93 Arts communique / Cie Elolonguè où il rencontre Lydia Laouxhi, pour qui il intervient, toujours aujourd'hui, en tant que coach adjoint pour l'association HIKMART.

En 2018, Nicolas est choisi par la plasticienne vidéaste Laure Prouvost pour son projet pour le Pavillon Français de la Biennale d’art de Venise. Après avoir été un des acteurs principaux dans son court-métrage Deep see blue surrounding you / Vois ce bleu profond te fondre, il performe dans l’enceinte du Pavillon pendant toute la durée de la Biennale 2019.

Aujourd'hui, Nicolas Faubert est directeur de projet pour l'association Heart Street. 

 

Nicolas Faubert se définit lui même davantage comme un "caractère" plutôt qu’un danseur. Par son métissage, Nicolas Faubert veut rassembler ; par son handicap, il veut sensibiliser. La réduction presque totale de son sens de la vue lui a permis de renforcer ses quatre autres sens et de développer une sensibilité unique à la musique.

lire aussi