rencontre

Les Disputes d’AgroParisTech #2

L’Effondrement des énergies – Biennale NEMO

Mercredi 27 novembre 2019, à 18h30

Auditorium - Cité internationale des arts
liens (1) partenaires

         

La Biennale NEMO c'est d’octobre 2019 à février 2020 avec 85 événements, concerts, expositions, performances, rencontres, spectacles, etc. dans près de 40 lieux partenaires à Paris et en Ile-de-France, dont la Cité internationale des arts.

 

 

L’animal est-il un meuble comme les autres ? La ville peut-elle nous nourrir ?  A-t-on le droit de modifier le vivant ? Des questions que se sont posées les Disputes d’AgroParisTech, cycles de débats ouverts au grand public. Dans un esprit d’émulation citoyenne, les Disputes sont un lieu de rencontres entre arts, sciences et sociétés. 

 

Le septième cycle des Disputes d’AgroParisTech est consacré à l’Effondrement. L’effondrement, c’est d’abord celui de courbes qui semblent s’affoler. Perte accélérée de la biodiversité, des ressources disponibles, changement climatique, démographie galopante… Il est maintenant très clair que le succès d’homo sapiens comme espèce se fait au détriment du reste du vivant. Une grande partie de l’humanité vit déjà à crédit sur une très improbable « planète B ». Les horizons radieux de la modernité ont laissé la place à un trou béant, que creusent des mots comme anthropocène, apocalypse ou colapsologie. 

 

Pour approcher de l’abîme sans risque de vertige, le mieux est de multiplier les points de vue. Climatologues et artistes, philosophes et politiques – écologues et écrivains nous aident à nous dégager de l’effet de fascination ou de sidération que peuvent provoquer les chiffres sur nos esprits. On peut même voir dans cette menace une opportunité très stimulante. L’occasion de repenser nos grands choix de civilisation, d’interroger notre rapport à notre environnement, au vivant et finalement notre rapport aux autres. Mais aussi de questionner nos modes de vie, qui exigent toujours plus de ressources et d’énergies. L’idée même d’un possible effondrement est un défi à nos imaginations, l’obligation d’inventer de nouveaux avenirs, de nouveaux récits.  

 

Dans l’esprit des Disputes, en laissant une très large place aux interventions des artistes et du public, on se tiendra prêts à accueillir tous les possibles. 

 

Sujet du jour : La sagesse voudrait qu’on laisse l’essentiel des énergies fossiles reposer sous terre. Et donc, on se prépare à la frugalité, à la décroissance ? Ou alors on recherche et développe de nouvelles formes d’énergies durables ?

Petit tour d’horizon des solutions alternatives et de leurs paradoxes, avec une climatologue du GIEC, des décroissants pratiquants, et un historien des sciences et des techniques.

informations pratiques

Entrée libre, dans la limite des places disponibles.

lire aussi