Kenji YANOBE, Atom Suit Project – Desert C-prints, 49,8 x 49,8 cm Collection particulière © Kenji Yanobe © photo : Seiji Toyonaga|_@_|
visual arts

Japanorama

Avec Yuko Hasegawa

du 20 octobre 2017 au 05 mars 2018

Centre Pompidou Metz

L’exposition Japanorama – nouveau regard sur la création contemporaine rassemble arts visuels, architecture, design, mode et un flux de sous-cultures incluant l’illustration, le manga et l’animation. Plutôt que d’organiser l’exposition de manière chronologique, elle sera orchestrée en différentes sections thématiques, sur le modèle de l’archipel. Chacune des « îles » constituant cet archipel représente un mot clé de l’exposition : « Objet étrange / corps post-humain », « Pop », « Collaboration / Participation / Partage », « Politiques et poétiques de la résistance », « Subjectivité », « Matérialité et minimalisme », ces six thèmes permettant de caractériser la culture visuelle japonaise contemporaine. L’aménagement de l’espace est confié à l’agence SANAA (voir plus loin, Scénographie).

 

Ces concepts clés émanent des réalisations les plus emblématiques de l’art japonais des années 1970 à nos jours, et sont à comprendre dans la relation entre sensibilité esthétique et matérialité, politique, économie, faits de société ou encore information. Il s’agit également de mettre en perspective l’aspect politique et philosophique des expressions artistiques. Plutôt que de produire une fresque chronologique ou de tenter de tout englober, les œuvres présentées ont été sélectionnées pour leur habilité à clairement révéler ces concepts sous-jacents. Afin d’approfondir l’explication de chaque thème, un certain nombre d’œuvres datant d’avant les années 1970 ont été incluses en référence. Si l’Exposition Universelle d’Osaka en 1970 forme un point de départ, plusieurs œuvres de l’exposition remontent à 1968, qui en tant qu’année de protestation et d’appels à la réforme dans le monde entier, fut le temps d’une grande expérimentation artistique en lien avec les mouvements sociaux, et dont l’influence sera considérable. C’est ainsi que par exemple dans la section A, « Objet étrange – corps posthumain », sont présentées des œuvres de la fin des années 1960 du groupe Gutai ou des actions de Hi Red Center. 

 

En partenariat avec le Centre Pompidou Metz, la Cité internationale des arts accueille en résidence l'artiste japonaise Yuko Hasegawa.

 

-------------------------------------------------
 

The exhibition "Japanorama" brings together visual arts, architecture, design, fashion and the flow of subcultures, including illustration, manga and animation. Its curator, Yuko Hasegawa, is in residence at the Cité internationale des arts through a partnership with the Centre Pompidou Metz.

 

lire aussi