photographie exposition personnelle

James Barnor

La Vie selon James Barnor

du 02 décembre 2017 au 31 janvier 2018

Musée du District - Rencontres de Bamako
partenaires

 

 

 

 

L'exposition La Vie selon James Barnor, organisée dans le cadre des Rencontres de Bamako, présente environ 80 photographies, dont de nombreux clichés inédits.

 

Né en 1929 au Ghana, James Barnor, pionnier de la photographie ghanéenne immortalise dans son studio à Accra, dans les années 1950, une nation en quête de modernité et d’indépendance sur fond de musique et de conversations animées. Il fut un témoin privilégié de la prise d’indépendance des pays sub-sahariens, ainsi que de la formation de la diaspora à Londres dans les années 1960. Proche de DRUM, il réalise plusieurs sujets pour cet important magazine de lifestyle, fondé en Afrique du Sud en 1951 et symbole de la résistance anti-apartheid. Vers la fin des années 1960, il est recruté et formé par Agfa-Gavaert et rentre au Ghana pour fonder le premier laboratoire couleur du pays. James Barnor vit aujourd’hui au Royaume-Uni et consacre la plupart de son temps à la diffusion de son travail, dans un esprit de transmission.

 

L’exposition La Vie selon James Barnor propose une lecture transversale autour d’axes importants de son œuvre, choisis par l’artiste lui-même. L’exposition cherche à dépasser une classification rhétorique de 40 ans de photographies et s’inspire en particulier ses dernières photographies au Ghana dans les années 1970-80. Très peu étudiées jusqu’à présent, elles apparaissent comme le symbole de l’accomplissement de son œuvre qui se caractérise par une apparente légèreté, une liberté et une joie de vivre qui serait aussi celle de son sujet photographié.

 

James Barnor (Ghana) est en résidence à la Cité internationale des arts à travers un partenariat avec la Galerie Clémentine de la Féronnière.

 

-------------------------

 

"La Vie selon James Barnor" (Life according to James Barnor) exhibition offers an interdisciplinary view of the pivotal themes of James Barnor's (Ghana) work, chosen by the artist himself. The exhibition aims to go beyond a rhetorical categorisation of 40 years of photography and draws inspiration in particular from James Barnor’s final photographs in Ghana in the 1970s and 80s. Relatively unexplored until now, they have emerged as symbols of the accomplishment of his work, characterised by a lightness, a freedom and a joie de vivre that are shared by the subjects in his photographs.

informations pratiques