débat jazz hip-hop

Visions d'exil 2018

"Traverses" de Leyla-Claire Rabih + Concert d'Al Akhareen

Samedi 17 novembre 2018, à 19h30

Cité internationale des arts - Site de Montmartre
liens (2) partenaires

Production Festival Visions d'exil : l'atelier des artistes en exil.

 

Coproduction : Palais de la Porte Dorée - Musée national de l'histoire de l'immigration et la Cité internationale des arts.

 

Avec le soutien de l'Onda.

 

 

 

 

Du 16 au 30 novembre 2018, la Cité internationale des arts accueille le second temps fort du festival Visions d'Exil sur son site de Montmartre, dans le 18e arrondissement, qui se transforme pour l’occasion en lieu d’exposition réparti sur 3 étages.

 

Les vendredis et samedis, la programmation se prolonge par des soirées festives qui déclinent performances, débats et concerts dans le grand salon du rez-de-chaussée, dont la scénographie a été confiée à l’artiste syrien Khaled Alwaera. La scénographie, conçue à partir de matériaux de récupération, constitue une installation à part entière, métaphore d’une transition entre deux mondes, servant à la fois d’espace de convivialité et de scène éphémère

 

 

Au programme de cette soirée :

 

Traverses est un projet de spectacle sur les migrations récentes qui modifient les identités individuelles et collectives. Quel répertoire constituer à partir de récits et comment en rendre compte de manière narrative au plateau ? Une première résidence à Beyrouth explore les liens de solidarité et les conflits entre Syriens et Libanais, le Liban ayant accueilli 1,5 à 2 millions de réfugiés syriens depuis 2011.

 

Conception Leyla-Claire Rabih (France/Syrie), en collaboration avec Jean-Christophe Lanquetin (France), Elie Youssef (Syrie) et Philippe Journo (France). Suivi d’un débat avec Leïla Vignal (France), géographe spécialiste du Moyen-Orient.

 

 

 

Al Akhareen (« Les Autres » en arabe) propose une alchimie musicale inédite et une réflexion sur l’altérité. Sur scène, la formation allie hip-hop qui tâche, improvisation libre et tradition arabe revisitée pour une musique unique dans son genre: un rap profond et poétique allié d’un groove sans faille, revendicatif et puissant.

 

Avec Naïssam Jalal (flûte, nay, chant – France/Syrie), DJ Junkaz Lou (platines - France/Sénégal), Osloob (rap, chant, beatbox - Palestine).

informations pratiques

Entrée libre, dans la limite des places disponibles.

Bar et restauration légère durant toutes les manifestations.

lire aussi