installation

// A découvrir en ligne //

"Safe Place, un endroit de confiance…" de Frédéric Nauczyciel

du 17 au 30 mars 2020

Petite Galerie - Cité internationale des arts
liens (1) partenaires

      

Compte tenu des recommandations gouvernementales pour lutter contre la propagation du virus Covid-19, la Cité internationale des arts annule toute sa programmation, ses activités ouvertes au public, et les Open Studios dès aujourd’hui, et ce jusqu’à nouvel ordre.

Dans l’attente de se revoir, on vous invite à découvrir le récit sonore de l’exposition https://www.r22.fr/antennes/la-fabrique-phantom/un-endroit-de-confiance

 

 

Safe Place / Un endroit de confiance... est la restitution d’une réflexion qui associe l'ensemble des différents projets que Frédéric Nauczyciel développe dans divers espaces, avec divers groupes, à diverses occasions : comment créer en art des espaces de confiance et de proximité ?

 

Depuis sa première installation performée en 2012 au Mac/Val qui parcourait le voguing de Baltimore, il tente d’approcher, de conceptualiser et de créer les conditions possibles de « safe place », d’endroits de confiance. Ces espaces font directement écho à l’hétérotopie, notion abordée par Michel Foucault : des espaces de catharsis, d’invention de soi et de crise, de communion et de retrait, de proximité et de confrontation, qui – contrairement aux espaces communautaires – s’expérimentent collectivement. 

 

En résidence à la Cité internationale des arts entre 2018 et 2020 en tant qu'artiste associé, il y a construit un programme en six chapitres organisé en rencontres, ateliers et performances. Pour cette exposition, il présente une installation sonore réutilisant les enregistrements sonores réalisés à ces différentes occasions : 

 

L’adolescence, comme moment de crise et de définition de son identité. La langue, comme expérience hyper locale. Le ghetto, le quartier, comme lieu de protection et/ou lieu de déterminisme. L’accueil, comme notion première d’hospitalité. Le soin à l’autre, à partir de l’expérience de femmes réengagées dans leurs pratiques d’artistes. La mobilité, le trajet, comme condition à la traversée des lignes de partage.

 


Plus qu’une exposition, c’est un lieu d’échange et de discussion avec Frédéric Nauczyciel, autour des notions de proximité, confiance, inclusion… En plus du récit en écoute au casque, l'artiste propose aux visiteurs de s’interroger sur ce qu’est une « safe place ». Les premiers échanges débuteront dès le soir du vernissage (jeudi 12 mars) à 19h.

 

 

Une production Studio House of HMU [Frédéric Nauczyciel], soutenue par la Cité internationale des arts, les Ateliers Médicis et la DRAC Ile de France.

informations pratiques

 

Vernissage – mardi 17 mars 2020, 17h-21h, discussion à 19h

 

Entrée libre (lun-ven, 17h-19h | sam, 12h-19h | dim, 14h-19h)

Et sur rendez-vous • studiohmu@gmail.com

lire aussi