installation

Kim Ian Nguyen Thi

Dans le cadre du Festival Nio Far 2018

du 03 au 08 juin 2018

Galerie extérieure - Cité internationale des arts
à télécharger (2) partenaires

Le Festival Nio Far est un espace d’échange autour de la question de la citoyenneté, de la civilité et du « vivre ensemble ». Florilège interdisciplinaire des constats, questionnements, expériences et réponses de nombreux participants, citoyens, intellectuels, il pose des questions sur la décolonisation des savoirs et des imaginaires postcoloniaux.

A travers quatre lieux à Paris, l’édition 2018 du festival s’attache à présenter l’Indochine, « mot » dont le cadre lointain est teinté de nostalgie, parfois même d’un soupçon de glamour mais dont, au final, l’origine et la géographie est incertaine.

 

 

Présentées à la Cité internationale des arts du 4 au 8 juin : deux installations de Kim Ian Nguyên Thi.

La première, «Disparitions », évoque le décès prématuré de son père dans le courant de l’année 2015. Dans un mouvement d’aller sans retour, il donne à voir l’éphémère : “chaque chose ici vécue disparaît au profit d’un souvenir”.

«En cas de danger briser la glace», invite quant à elle à participer à une expérience autour du cri. Depuis 2011, l’artiste invite des individus à crier jusqu’à l’épuisement devant une caméra, seul. Cette captation vidéo et sonore est ensuite diffusée dans des blocs d’urgence semblables à ceux présents dans l’espace public ; c’est l’urgence de faire exister l’ignoré, tel un cri lancé au visiteur.

 


Venez à la rencontre de l’artiste, découvrez ses installations et assistez à la lecture-performance « Circulations Capitales » du collectif Lumière d’août (avec : Marine Bachelot Nguyen, Marina Keltchewsky et François-Xavier Phan) au cours d’un parcours découverte le dimanche 3 juin, de 14h à 21h (détails dans les informations pratiques).

 

 

---------

 

The Festival Nio Far is a space for exchange around the question of citizenship, civility and "living together". An interdisciplinary anthology of the observations, questions, experiences and answers of many participants, citizens and intellectuals, it raises questions on the decolonization of post-colonial knowledge and imagination.

Through four venues in Paris, the 2018 edition of the festival aims to present Indochina, a "word" whose distant setting is tinged with nostalgia, sometimes even a hint of glamour but whose origin and geography is uncertain.

 

Presented at the Cité internationale des arts from June 4 to 8: two installations by Kim Ian Nguyên Thi.

 

Come and meet the artist, discover his installations and attend the reading-performance "Circulations Capitales" of the collective Lumière d'août (with: Marine Bachelot Nguyen, Marina Keltchewsky and François-Xavier Phan) during a discovery tour on Sunday, June 3, from 2 to 9pm (details in the pratical information).

 

informations pratiques

Galerie extérieure de la Cité internationale des arts
Visible tous les jours

 


Vernissage le 3 juin, de 14h à 21h

- 14h : restauration légère au Café des Arts (situé dans la cour de la Cité internationale des arts)
- 16h : vernissage de l'exposition en présence de l'artiste
- 19h : lecture-performance du collectif Lumière d’août. Avec : Marine Bachelot Nguyen, Marina Keltchewsky, François-Xavier Phan.

 

Participation libre, dans la limite des places disponibles

 

lire aussi