visual arts

Jean David Nkot

"Jeux de Maux"

du 18 décembre 2018 au 13 janvier 2019

Corridor - Cité internationale des arts
liens (1) partenaires

“Aucune circonstance exceptionnelle, quelle qu'elle soit, qu'il s'agisse de l'état de guerre ou de menace de guerre, d'instabilité politique intérieure ou de tout autre état d'exception, ne peut être invoquée pour justifier la torture. L'ordre d'un supérieur ou d'une autorité publique ne peut être invoqué pour justifier la torture.”

 

Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, articles 2.2 et 2.3

 

 

Interpellé par l’indifférence et la passivité de la communauté internationale et des gouvernements sur la situation des victimes et les violences dans le monde, en particulier en Afrique, Jean David Nkot structure sa démarche artistique et plastique autour des “mots”. Ces derniers, il les questionne et les met en contradiction avec les “maux” des Hommes.

 

Dans son travail, Jean David Nkot rappelle que toute forme de résilience passe par l’écrit, il utilise ainsi les techniques d’imprimerie et la répétition de tampons en pochoir qu’il détourne et qui, malgré eux, deviennent par leur succession infinie l’écho des armes.

Par l’emploi du timbre postal, de l’enveloppe, de la carte postale ou de carte routière grand-format, Jean David Nkot détourne également la notion de voyage, celui-ci est désormais sans retour.

 

Sa peinture épistolaire, dont les dimensions empêchent qu’elle ne puisse être dissimulée dans une boîte aux lettres ou un ensemble de courriers, ne peut plus passer inaperçue. Jean David Nkot veut interpeller le public sur l’engagement que plus de 164 Etats ont pris autour de textes fondateurs rédigés par les Nations unies en 1984 et qui demeurent aujourd’hui des colosses aux pieds d’argile.

 

Jean David Nkot (Cameroun) est en résidence à la Cité internationale des arts via le programme de l’Institut français, avec le soutien de l’ENSAPC et de la galerie d’art Carole Kvasnevski.

 

informations pratiques

Entrée libre (lun-dim, 14h-19h).
Vernissage le 17 décembre, à partir de 18h30