arts visuels

« Car, vois-tu, tu as droit d’être obscur »

Nirveda Alleck • Commissariat de Ninon Duhamel

du 08 au 28 septembre 2019

Corridor - Cité internationale des arts
liens (1) partenaires

                  

« Dans le panorama actuel du monde une grande question est celle-ci : comment être soi-même sans se fermer à l’autre et comment s’ouvrir à l’autre sans se perdre soi-même ? » (Édouard Glissant, Introduction à une Poétique du Divers, 1995)

 

Dans le sillage du philosophe Édouard Glissant, Nirveda Alleck prend appui sur la culture créole dont elle est issue pour développer un travail où la question de l’identité est centrale. À travers la peinture, la photographie, la vidéo, l’installation et la performance, l’artiste s’interroge sur le sentiment d’appartenance : qu’est-ce que signifie se sentir membre d’un groupe ? D’une culture ? D’un territoire ? D’un espace particulier ? 

Depuis 2006, elle développe le projet Continuum, élaboré selon un protocole particulier : au cours de ses voyages, l’artiste photographie les gens qu’elle rencontre, comme pour enregistrer des fragments de vies et d’histoires singulières. Méticuleusement transposés en peinture sur un fond neutre, systématiquement isolés de leurs environnements, ils deviennent alors des personnages, dont seuls les vêtements, les corps et les attitudes orientent la lecture de l’œuvre. Tout en s’inscrivant dans le genre du portrait, Nirveda Alleck l’actualise et le dépoussière, en insérant au cœur de ses peintures les visages de gens ordinaires, et creuse ainsi les notions de représentation et d’imaginaire. 


 

Texte de Ninon Duhamel écrit à l’occasion de l’exposition de Nirveda Alleck : « Car, vois-tu, tu as droit d’être obscur ».

 

 

Née en 1975, Nirveda Alleck vit et travaille à Maurice. À travers diverses formes et matériaux, elle s’intéresse au sujet humain et à l’individu dans des contextes variés. Elle collabore pour cette exposition avec la commissaire française Ninon Duhamel. Celle-ci mène une activité de recherche et d’écriture centrée sur le langage et la parole dans les pratiques artistiques contemporaines. 

 

Nirveda Alleck (Maurice) est en résidence à la Cité internationale des arts via le programme de l’Institut français.

 
informations pratiques

Entrée libre, 14h-19h (lun-dim)

Vernissage – 6 & 7 septembre, 15h-22h

lire aussi