arts visuels

Butthash

Tal Engelstein • Commissariat de Noam Alon

du 08 au 22 septembre 2019

Petite Galerie - Cité internationale des arts
liens (1) partenaires

                  

La pratique de l’artiste Tal Engelstein mêle les médiums de la performance, de l’installation, de la sculpture et de la vidéo. Ses pièces, qui se transforment et évoluent durant l’exposition, évoquent la tension entre le durable et l’éphémère ; un moment fragile qui peut se figer ou dégénérer. A travers des combinaisons perturbantes d’organismes vivants et de processus biologiques, les différents environnements créés par l’artiste stimulent les sens, jusqu’à la limite du désagréable.

 

Pendant sa résidence à la Cité internationale des arts, Tal Engelstein a été profondément influencé par les espaces souterrains parisiens. Ces derniers incarnent la dualité sous-jacente de la ville à laquelle Victor Hugo fait référence dans son roman Les Misérables : « Paris a sous lui un autre Paris ; un Paris d’égouts ; lequel a ses rues, ses carrefours, ses places, ses impasses, ses artères, et sa circulation, qui est de la fange, avec la forme humaine de moins ».

Dans son projet Butthash, il développe son intérêt pour ces sous-sols urbains, et plus particulièrement pour leur vie organique, leurs sécrétions. Il s'intéresse ainsi au phénomène du Jenkem, une forme personnelle et physique extrême de recyclage dans laquelle on inhale la production de son propre gaz. Il s’agit d’une tentative d'atteindre une transcendance spirituelle, ou plus simplement une échappatoire au réel. Les zones marginales que l'artiste explore dans cette exposition tendent à relocaliser l’humain par rapport à son environnement, tout en brouillant les distinctions communes entre l'intérieur et l'extérieur.

 

Texte de Noam Alon écrit à l’occasion de l’exposition de Tal Engelstein, Butthash.

 

 

Tal Engelstein est diplômé de l'Académie d’Art et Design Bezalel (Jérusalem, Israël) en 2015 et de la Skowhegan School of Painting and Sculpture (Maine, États-Unis) en 2017. En 2018, il a reçu le prix « Jeune Artiste » du Ministère de la Culture en Israël. Pour cette exposition, il collabore avec Noam Alon (Tel-Aviv, 1993), curateur indépendant, artiste de performance et critique d’art basé à Paris. Ce dernier poursuit un Master d’Esthétique à l’Université Paris 8.

 

Tal Engelstein (Israël) est en résidence à la Cité internationale des arts via le programme du Ministère de la Culture et des Sports d'Israël.

informations pratiques

Entrée libre, jeu-ven (15h-19h) & sam (12h-16h)

Et sur rendez-vous : engelstein.tal@gmail.com • noamalonis@gmail.com

 

Vernissage – 6 & 7 septembre, 15h-22h

lire aussi