musique

Ela Orleans

Ela Orleans, compositrice, vidéaste, performeuse et universitaire, fusionne la composition, l'art vidéo, la performance et l'université en une tapisserie envoûtante. Ses mélodies basées sur des échantillons évoquent les échos nostalgiques de la pop des années 50 et 60, tissant des harmonies élégantes et des récits atmosphériques qui rendent hommage à des influences allant du BBC Radiophonic Workshop à la saga des Éthiopiques en passant par les partitions cinématographiques de Bernard Herrmann.


 
Depuis son premier album Low Sun/High Moon en 2008, Ela Orleans a été acclamée dans le monde entier. Elle a joué dans des lieux prestigieux tels que le MoMA PS1, le MoCA, la Biennale de Venise et TATE Britain, et a également effectué des tournées au Royaume-Uni, en Europe, aux États-Unis et au Canada. Polymathe, Orleans tisse son art à travers des albums, des bandes originales de films, du théâtre et de l'opéra. Le doctorat qu'elle obtiendra en 2023 à l'université de Glasgow confirme la résonance intellectuelle de son parcours.


 
Le projet sur lequel elle va travailler pendant sa résidence à la Cité internationale des arts - La Nuit Dorée - est une composition audiovisuelle sculptée à partir des motifs de chansons françaises emblématiques des années 60 et 70. Orleans imagine une symphonie de pop opulente, entrelacée de collages d'archives, ressuscitant de manière vivante le Paris d'antan. "Musicalement, je cherche à créer une pop optimiste, en utilisant des recettes éprouvées. Visuellement, des collages d'archives orneront mes mélodies, donnant vie à l'époque", explique M. Orleans. Ce projet est une invitation à participer à une symphonie intemporelle, une ode au passé qui résonne dans le présent.

lire aussi