Rencontre/Performance avec Barbara Prézeau Stephenson

Cycle "Les arts en Afrique et dans ses diasporas"

Jeudi 13 juin 2019, à 19h

Auditorium - Cité internationale des arts
partenaires

Séminaire organisé par Christine Douxami, maître de conférences à l’Université de Besançon (IMAF), Sarah Fila-Bakabadio, maître de conférences à l’Université de Cergy-Pontoise (MONDA-CENA) et Dominique Malaquais, chargée de recherche au CNRS (IMAF).

Carlo Celius, chargé de recherche au CNRS (IMAF), Anne Doquet, chargée de recherche à l’IRD (IMAF) et Éric Jolly, chargé de recherche au CNRS (IMAF) participent à l’animation du séminaire.

 

 

Crédits photo : Sans titre (portrait de Bienvenu Nanga, Mega Mingiedi et Eléonore Hellio, Kinshasa 2013) © Sean Hart 

« Discriminations/Paris »

 

Barbara Prezeau Stephenson née en 1965 à Port-au-Prince est artiste plasticienne et activiste culturelle. Elle expose dans plusieurs musées du monde dont le Monterey Museum en Californie, le Musée d’Art Moderne à San Diego, le Frost Art Museum en Floride, le Musée du Grand Palais à Paris, le Musée d’Art haïtien et le MUPANAH. Elle représente Haïti aux Biennales de La Havane, Dakar, Venise, du Mercosur au Brésil et à Caracas. Parallèlement à sa création artistique, Barbara Prézeau Stephenson a toujours été très active au sein de la communauté culturelle haïtienne et caribéenne. 

 

Elle a créé en Haïti (1999) la Fondation AfricAméricA. Le centre culturel du même nom, aujourd'hui transformé en Musée Communautaire Georges Liautaud, est situé au cœur du Village Artistique de Noailles à Croix-des-Bouquets. À partir de 2000 elle réalise en Haïti le Forum Transculturel d'art contemporain. Ces premières rencontres internationales, multidisciplinaires prennent vite la forme de biennale. On lui doit de nombreux articles et ouvrages sur l’art contemporain de la Caraïbe et d’Haïti, ainsi qu’un essai dans le domaine de l’économie de la culture. Barbara Prézeau Stephenson est aujourd'hui une référence du secteur culturel Caribéen, et ses oeuvres font partie des principales collections d’art contemporain de cette région du monde.

 

----------

 

Ce séminaire propose de réfléchir aux rôles moteurs des formes, des pratiques et des savoirs artistiques dans l’élaboration et dans la circulation de structures, mouvements, idéologies et imaginaires politiques sur le continent africain et dans ses diasporas. Nos travaux porteront sur les arts visuels et performatifs au sens large du terme (danse, théâtre, arts plastiques, photographie, cinéma, musique, littérature, arts numériques…) et s’inscriront dans une démarche à la fois critique et transdisciplinaire. Anthropologie, histoire, histoire de l’art, sciences politiques, cultures visuelle et matérielle, études coloniales, postcoloniales, décoloniales et diasporiques de l’Afrique… se côtoieront et se questionneront mutuellement. Les séances s’articuleront autour de présentations de chercheurs et/ou de praticiens – artistes, acteurs culturels, activistes. Divers et reflétant une large palette de points de vue, les travaux et les approches présentés auront en commun de prendre acte du fait que travailler (sur) les intersections entre art et politique suppose un engagement au fondement duquel la réflexion et la théorisation sont de mise.

 

Thématique du cycle 2018-2019 : Afriques futures 
Futur ou, mieux, futurs. Futurs de villes, d’écologies, de constructions des genres ; futurs des techniques et des sciences ; de la violence – politique, économique, sociale ; de l’espoir ; des notions mêmes de futur… Penser, dire, donner corps à ces futurs et à d’autres, connexes, depuis les Afriques : telles sont les tâches que se fixent à travers leurs pratiques et leur réflexions les plasticien.ne.s, cinéastes, performeur.e.s et écrivain.e.s, les philosophes et chercheur.e.s, les commissaires et activistes culturel.le.s qui interviendront dans le séminaire en 2018-2019. Engagées, indociles, voire radicales, les propositions qu’elles.ils développent mettent à mal aprioris et doxas.

informations pratiques

Entrée libre, dans la limite des places disponibles

lire aussi