composition

Christine Zayed

Née dans une famille mélomane de Palestine, élevée entre Jérusalem et Ramallah, Christine Zayed est initiée dès son plus jeune âge à la musique arabe classique comme à la contemporaine, et à la musique traditionnelle palestinienne.

Avec ses deux frères, compositeurs et multi-instrumentistes reconnus, elle commence à apprendre le oud et le chant. À l'âge de 9 ans, elle rejoint le Conservatoire National de musique Edward Saïd à Ramallah, pour apprendre le violon, la théorie de la musique classique et son histoire. Mais la découverte du qanoun et ses vastes possibilités la laisse fascinée. Elle décide d’approfondir sa connaissance de la musique arabe et d’autres répertoires traditionnels dans lesquels cet instrument a toujours tenu un rôle majeur, en plus de prendre des cours de Maqam, de rythmes arabes, d'histoire de la musique arabe, et de chant. Déjà, elle se produit avec divers ensembles formés au conservatoire.

 

Grâce à sa musique, Christine Zayed commence à voyager au sein de divers projets musicaux. Cela commence par l'orchestre Amman for all, puis elle participe au Arabic Music Retreat de Simon Shaheen à l'âge de 16 ans. Elle reçoit par la suite des invitations pour jouer dans différents festivals du monde en tant que chanteuse et joueuse de qanoun en France, aux États-Unis, au Qatar, en Norvège, en Serbie, en Jordanie, en Russie, ainsi qu’en Italie.

 

A 21 ans, Christine Zayed décide de quitter la Palestine pour la France, pour poursuivre ses études avec un Master en musicologie (création musicale et sonore) et des études de jazz au conservatoire ; tout en étudiant les répertoires grec, turc, arabo-andalou, algérien et tunisien au conservatoire Edgar Varèse de Gennevilliers, où elle travaille désormais comme professeure. Là, elle entreprend de nombreuses collaborations avec des artistes français ou étrangers, et initie des projets originaux comme avec la chanteuse iranienne Aida Nosrat, la violoniste libanaise Layale Chaker ou encore la française interprète du répertoire turc et kurde Eléonore Fourniau.

Fin 2018, Christine Zayed commence à se produire en tant que soliste, interprétant le répertoire arabe classique ainsi que ses propres morceaux à la voix et au qanoun, dans différents lieux tels que l'Institut du monde arabe, la Péniche Anako et le Petit Bain à Paris, ainsi qu’à l’étranger. Il s’agit d’un aboutissement de son parcours artistique et du début d’une expérience très particulière.

 

Elle est actuellement dans l’écriture de son premier album solo dans lequel figureront également un certain nombre d’artistes invités.

 

 

 

Christine Zayed nous offre cette composition originale dans le cadre de Work In Progress (Everyday)

lire aussi