exposition actualités

Ces voix qui m'assiègent...

Du 16 mai au 13 juillet 2024 | Vernissage : mercredi 15 mai 2024, 18h/21h

Galerie - Cité internationale des arts
partenaires

 

         

Sous le commissariat d'Émilie Goudal et Nataša Petrešin-Bachelez.
 

Cette exposition, dont le titre emprunte les mots d’Assia Djebar, réunit une sélection d’œuvres, d’images et d’archives produites en lien avec le mouvement de décolonisation et les luttes féministes qui se sont développées depuis l’Algérie – comme autant d’échos, de fragments et de voix d’émancipations toujours en cours.

 

L’Algérie ne s'entend pas, dès lors, comme un espace délimité par ses frontières nationales, mais comme un moteur épistémologique et critique à même de révéler les échos qui vibrent au cœur de notre histoire visuelle.

 

L’exposition est organisée en quatre chapitres et réunit des projets d’artistes algérien.ne.s, français.e.s, guadeloupéennes, palestiniennes, serbes, sénégalais.e.s, libanaises, équatoriennes et américain.ne.s - lesquel.le.s nombreux.euses d’entre eux.elles étant des ancien.ne.s ou actuel.le.s résident.e.s de la Cité internationale des arts qui sont mis en dialogue. Des figures tutélaires des Djamila(s), aux multiples visages, à la résurgence de Frantz Fanon et à la convergence des solidarités transnationales jusqu’aux échos de la résistance d’hier à aujourd’hui, Ces voix qui m’assiègent… propose au public de traverser une constellation de peintures, sculptures, installations, vidéos, films, affiches et archives.

 

Ces voix qui m’assiègent… surgissent à la Cité internationale des arts en lien avec Présences arabes. Art Moderne et décolonisation. Paris 1908-1988 présentée au Musée d’Art moderne de Paris, du 05 avril au 25 août 2024, sous le commissariat d’Odile Burluraux et de Zamân Books & Curating. Participant de concert à un moment particulier de décolonisation de l’art moderne et contemporain, Ces voix qui m’assiègent… se veut une plateforme des subjectivités liées aux indépendances africaines et à la décolonisation du territoire algérien inexorablement mêlées à la polyphonie des luttes féministes. 

 

Avec les artistes : Dennis Adams, Yazid Arab, Marwa Arsanios, Ariella Aïsha Azoulay, Louisa Babari, Rehaf Al Batniji, Aya Bennacer, Sarah Fila-Bakabadio, M’Hamed Issiakhem, Camille Kaiser, Hamedine Kane, Mohamed Khadda, Bouchra Khalili, Mourad Krinah, Léopold Lambert, Nawel Louerrad, Sarah Maldoror, Dalila Mahdjoub, Estafanía Peñafiel Loaiza, François Roulet, Carole Roussopoulos, Zineb Sedira, Djamel Tatah, Mila Turajlić, Agnès Varda, Beth Weinstein, Sofiane Zouggar.

Avec la contribution de : Chris Marker (archives) et La Place - revue féministe

Commissariat : Émilie Goudal et Nataša Petrešin-Bachelez

 

informations pratiques

Du 16 mai au 13 juillet 2024

 

Vernissage –  mercredi 15 mai 2024, de 18h à 21h

Les mercredis de 14h à 21h (nocturne)
Du jeudi au samedi de 14h à 19h
 

Galerie de la Cité internationale des arts
Site Marais 

Entrée libre

 

Accessibilité

Nous regrettons que tous nos espaces d’exposition ne répondent pas aujourd’hui aux normes actuelles d’accessibilité́ aux personnes à mobilité réduite et nous y travaillons pour l’avenir.


Pour toute demande concernant l’accessibilité́ des espaces de la Cité internationale des arts, nous sommes à votre disposition pour vous répondre au cas par cas. Vous pouvez nous contacter à l'adresse :
programmation@citedesartsparis.fr