performance

ANNULÉ / Anahita Hekmat

Une ligne blanche dans le ciel

Lundi 02 décembre 2019, à 19h30

En ligne | Online - Dialogues Afriques #2
liens (1) partenaires

                          

Pour des raisons indépendantes de notre volonté, la performance d'Anahita Hekmat du lundi 2 décembre est annulée. 

 

Durant sa résidence à la Cité internationale des arts, Anahita Hekmat développe le deuxième volet de son projet multidisciplinaire Les vitres tremblent et le ciel descend. À travers lui, elle part sur les traces de souvenirs d’enfance(s) de toute une génération autour du conflit armé Iran-Irak (1980-1988). Au fil de rencontres, Anahita Hekmat tente de reconstruire un épisode de l’histoire iranienne très présent dans les esprits, mais parfois paradoxalement enfoui et effacé.

 

Elle cherche des formes qui lui permettent de transcrire et transmettre les souvenirs qui lui ont été partagés lors d’entretiens réalisés au sein d’un réseau d’amitiés et de connaissances de plus en plus élargi. À l’aide d’une cartographie chronologique, d’images d’archives, d’extraits des entretiens et de tournages réalisés lors de road trips le long des frontières, Anahita Hekmat reconstruit la ligne de temps du conflit et place des fragments, parfois illisibles, à leurs juste place. Avec ce travail, elle nous fait partager des rencontres et des paysages. C’est une ode à la mémoire mais aussi à l’oubli.


 

Anahita Hekmat (Iran) est lauréate des commissions Arts Visuels de la Cité internationale des arts.

Pour ce projet, elle a bénéficié d’une résidence à la Villa Bloch à Poitiers (programme résidences croisées de la Cité internationale des arts avec la Ville de Poitiers), de la bourse de mobilité de la Fondation Roberto Cimetta, ainsi que du soutien du Centre d’Art New Media Society à Téhéran.

 

informations pratiques

Entrée libre, dans la limite des places disponibles.

 

 

lire aussi