en ligne

Cheikh Ndiaye & Valentine Umansky

Side to Side #4 — Dialogues entre artistes et commissaires

Samedi 02 mai 2020, à 00h

En ligne | Online
liens (1) partenaires

 

Parlant de son rapport à l’isolement, Cheikh Ndiaye me rappelait les mots de Stéphane Mallarmé : "sait-on ce que c'est qu'écrire ? Une ancienne et très vague mais jalouse pratique, dont gît le sens au mystère du coeur. Qui l'accomplit, intégralement, se retranche." En ces temps de confinement, où nous sommes collectivement forcés de repenser les concepts de productivité et de créativité, il a pris le temps de me parler de sa résidence à la Cité internationale des arts, séjour que le coronavirus a, en quelque sorte, transformé en résidence à durée indéterminée.

 

Avec Cheikh, nous avons parlé de pratiques solitaires, de cloisons et de frontières, de "faire de l’art par tous les moyens nécessaires", de la temporalité et de l’immédiateté de la peinture, et son rapport de corps-à-corps au monde, aussi. Nous avons partagé nos soulagements de confinés français plutôt qu’américains, ri d’être résolument Lyonnais, et débattu de colonialité, de déplacement d’archives, et d’architectures temporaires.

 

Valentine Umansky

 

Valentine Umansky

Commissaire et auteure, Valentine Umansky vit et travaille à Cincinnati, aux Etats-Unis. Elle collabore depuis plusieurs années auprès d’institutions dédiées aux arts visuels. 

 

Valentine Umansky est une commissaire et auteure qui vit et travaille à Cincinnati, aux Etats-Unis. Elle collabore depuis plusieurs années auprès d’institutions dédiées aux arts visuels. 

Elle a publié Duane Michals, Le Storyteller (Filigranes), a contribué à plusieurs textes critiques, notamment pour les magazines LEAPFlintAperture ou FOAM et dirigé de nombreux ouvrages, dont la monographie Pamela Phatsimo Sunstrum. All my seven faces (Radius Books).

 

Elle est co-commissaire du LagosPhoto Festival en 2018, puis développe en 2019 un projet dédié à l’art moderne et contemporain nigérian, Layers, avec Iheanyi Onwuegbucha (CCA Lagos), projet actuellement exposé au centre d’art Labanque (Béthune).

Valentine Umansky a traduit le recueil de poésie Pierres de Roger Caillois (DittoDitto) et L’Art du Féminisme (Chronicle Books), et travaille à un second ouvrage autour de la parole contestataire.

Cheikh Ndiaye

Né en 1970 à Dakar, au Sénégal, Cheikh Ndiaye vit et travaille entre Dakar et New-York. Diplômé de l'Ecole Nationale des Beaux-Arts de Dakar et de Lyon, il s'intéresse particulièrement à l'architecture et à l'urbanisme. Son travail, fait de peintures, de photographies, de films et d'installations, est animé par un regard singulier porté sur ce qui est habituellement considéré comme ordinaire ou informel.


 
Ses œuvres ont été exposées à la Maréchalerie - Centre d'art de l'ENSA, France ; au Centre de la photographie à Genève, Suisse ; au Musée africain de Lyon, France ; à la Biennale de La Havane à Cuba ; à la Fondation Prada en Italie, et à plusieurs reprises à la Biennale de Dakar au Sénégal. Ses œuvres font partie de collections internationales publiques et privées, notamment celles du Centre Pompidou (France) ; du CNAP - Centre National des Arts Plastiques (France) ; de la Fondation Kadist Art (France/États-Unis) ; du FRAC Nord Pas-de-Calais (France) ; du Musée Mohamed IV (Maroc)

 

lire aussi